AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Féminin Messages : 177
Age : 21

MessageSujet: les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.   Lun 13 Déc - 18:16

les souvenirs refont surface
lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé.




    La vie au château devenait difficile. Poudlard n'était plus ce qu'il avait été. Même traverser un couloir désert était quelque chose d'insurmontable, par moment. Tout le monde semblait surveiller tout le monde, les murs semblaient être tous d'accords pour se passer le message, on ne pouvait même pas se rassembler deux minutes sans qu'on nous remarque. Ce qui avait pu être le paradis sur terre l'année précédente n'était plus qu'un calvaire quotidien, d'où on voulait s'extirper le plus vite possible. J'avais reçu la veille un hibou en provenance de je ne sais où. La lettre était passée entre les deux des vérifications, car elle n'avait pas vraiment été repérée, apparemment. L'écriture droite, régulière, soignée d'Hermione indiquait qu'ils seraient à la forêt interdite, le lendemain. Elle n'indiquait pas d'heure précise, juste « dans la soirée ». C'était asseya vague, et surtout, on ne pouvait se permettre de se balader dans les couloirs par ces temps de troubles. Mais si c'était pour les voir, j'étais prête à faire tout.

    Le soleil commençait déjà à se coucher, et les élèves repartaient vers leur salle commune respectives. Moi, j'étais tranquillement dans la pièce circulaire qui servait de « refuge » pour les rouges et ors. Il fallait connaître le mot de pass, et apparemment, les mangemorts ne l'avait pas encore trouvé. Mais les couleurs qui agrémentaient la tapisserie semblaient ternes, le feu qui crépitait mollement semblait mou, l'atmosphère de la salle était froide, peu accueillante, contrairement aux années passées. Tout avait changé. Dix neuf heures approchait, et je ne voulais surtout pas les rater. Peu à peu, la salle se vidait, il ne fallait pas que j'attire l'attention déjà dans la Salle Commune. Mais malheureusement, les Gryffondors avaient l'habitude de veiller, sûrement parce que c'était la seule chose qu'ils pouvaient se permettre sans se faire lourdement punir. Il fallait donc partir discrètement, ou inventer un bobard.

    Finalement, je me levais nonchalamment du fauteuil où j'étais recroquevillée, et me dirigeais avec toute la simplicité du monde vers la lourde porte. Je la passais, sans que personne ne m'ai remarqué. Ils étaient distraits, peut être à cause de tout ce qu'il se passait actuellement, c'était compréhensif. Moi même, j'étais souvent dans la lune, encore dans les promenades de l'année dernière, quand tout semblait parfait. Mais il ne fallait pas rester dans le passé, ça ne donnait vraiment pas envie d'avancer. Je savais que je ne m'en sortirais pas sans sûrement quelques problèmes. Cette escapade était particulièrement risquée. La Weasley dont le frère n'est pas revenu à l'école se promène dans l'école après dix neuf heures trente, direction la forêt interdite. C'est censé être suspect ? Pourtant, il n'y eut aucune encombre particulière, pour l'allée du moins. L'herbe humide crissaient sous mes chaussures, la lune était particulièrement belle. La nuit était claire, on y voyait assez bien.

    Finalement, j'arrivais à la forêt interdite. Cette dernière n'était pas vraiment sure, et je n'avais jamais aimé cet endroit, mais si je pouvais les revoir ici, tant mieux. Je m'assis sur une souche. Il était vingt heures. Hermione avait clairement marqué « dans la soirée ». Ils pouvaient arriver bien plus tard ! Je commençais donc à attendre, bien que l'impatience me rongeait déjà grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C'est amusant de ne pas respecter le réglement !

avatar

Féminin Messages : 337
Age : 22

MessageSujet: Re: les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.   Lun 13 Déc - 19:15

Les souvenirs refont surface
lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé.






J’avais prévenue Harry et Ron que cette nuit on devait aller voir Ginny dans la forêt interdite. Harry n’était pas d’accord avec cette idée mais je devais lui parler et prendre des nouvelles du château. On y était peut être plus mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’y intéresser encore, surtout avec Severus Rogue en Directeur.

Les garçons préparaient leurs affaires et les glissèrent dans mon petit sac de perle doté d’un sortilège d’extension indétectable toujours avec cet air étonné par la profondeur de la bourse. On finissait de ranger la tante et on se dirigea vers la forêt interdit qui ne devrait plus être très loin. Il faisait froid et Ron me proposa sa veste que je refusais poliment, ça commençait à devenir dur de marcher dans cette plaine abimée par le temps qui donnait sur la forêt interdite. Heureusement, cette nuit c’était la pleine lune, elle nous guidait à travers les arbres et nous permettais d’avoir un assez bon champ de vision. Harry marchait devant, inquiet des risques que l’on prenait il tendait sa baguette près à combattre, chaque craquement qu’on faisait en marchant l’alarmait.

« Harry.. Tu devrais te détendre, tu veux un peu de thé ? »


Je lui tendais la bouteille rempli du thé que j’avais fait dans la tante une heure avant de partir. Il accepta et rangea sa baguette mais, par ma faute, Ron se retrouvât à terre à cause d’un sortilège envoyé par un Rafleurs. Je sortis alors aussitôt ma baguette, la leva vers un des Rafleur et lui lança un stupéfix, ce dernier se protégea et m’expulsa d’un coup. Harry se défendit admirablement et Ron se releva puis se mit à attaquer un de ces imbéciles de Rafleurs.
Je repris, quelques minutes après, connaissance et je voyais Ron et Harry se défendre. Ma baguette avait été expulsée elle aussi mais un peu plus loin, je me dirigeai vers celle-ci, la ramassa et lança « Conjonctivis ! ». Les trois Rafleurs tombèrent et se tordirent de douleurs, leurs yeux venaient de s’enflammer grâce à mon sort et ça nous laissais un peu de temps pour nous enfuir. Je fis signe à Ron et Harry de me suivre en courant, je n’arrêtais pas de tourner la tête pour voir si on était suivi mais apparemment ils avaient perdus notre trace et on arrivait bientôt vers la fin de la forêt.

J’apercevais Ginny seule à scruter chaque recoin de la forêt pour essayer de nous apercevoir et je voyais ses yeux se gonfler quand elle nous vit courir vers elle. On s’arrêtait essoufflés par la course, puis je sautai dans les bras de Ginny avant même qu’elle puisse parler. Depuis tout ce temps elle m’avait énormément manquée, en ce moment j’avais besoin de soutien et je ne pouvais plus lui raconter tout mes problèmes alors je devais rattraper le temps perdu. Je commençais à tout lui raconter mais un raclement de gorge venant d’Harry m’arrêta immédiatement, je m’arrêtais alors de parler en reculant d’un pas.



_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly-hallows.harrypotter-forum.com

avatar

Féminin Messages : 177
Age : 21

MessageSujet: Re: les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.   Mar 14 Déc - 18:17


    Je commençais à entendre de bruissements de pas précipités, de plus en plus proches. Puis, sans avoir le temps de sortir ne serait-ce que ma baguette, je vis Hermione apparaître entre les arbres feuillus et me serrer dans ses bras. Elle semblait essoufflée, ils avaient du courir, mais pourquoi ? En tout cas, j'étais heureuse de la revoir. Depuis qu'ils étaient partis, elle n'avait pas changé. Ses cheveux bouclés, son visage malicieux. Peut être avait-elle l'air un peu plus grave qu'avant ? Finalement, Hermione desserra notre étreinte, et recula un peu. Elle s'apprêtait à tout me raconter, et commençait déjà à dire quelques mots, lorsque Harry se racla bruyamment la gorge, ce qui fit taire immédiatement Hermione.

    Quand je regardais Harry, mes yeux s'illuminèrent un peu plus. Lui non plus, n'avait pas changé. Ses cheveux noirs étaient toujours en bataille, son regard vert toujours aussi scintillant, ses lunettes un peu de travers, sa baguette sortie. J'avais une immense envie de lui sauter au cou, mais je me retenais. Rien que de le voir, et ça me ravissait, tout était bien, dans le meilleur des mondes. Puis je vis mon frère, l'air un peu ronchon, et tout aussi essoufflé. Décidément, j'étais vraiment heureuse de les revoir, et mon sourire éclatant ne pouvait pas cacher mon immense joie. Il devait y avoir tellement de choses à dire que je ne savais pas quoi demander. Ils n'étaient pas partis depuis si longtemps, mais avaient déjà du faire énormément de choses ! Et pourquoi étaient-ils partis ? Ça, je ne le saurais sûrement pas, et je le savais ; ils ne voulaient pas me le dire. Mais tout le reste, je voulais le connaître. Je les regardais avidement tous les trois, en attente que quelqu'un ne parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

les souvenirs refont surface lorsque le présent n'est pas à la hauteur du passé ■ privé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deathly Hallows :: Exterieur de Poudlard :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: